Normandie Héritage

Les gaudrioles normandes d’aôt’fais. 


Auteur : Félix Hervy

Mots clé :

Langue normande

|

Les gaudrioles d'aôt fais - Félix Hervy

Il est né natif de Montaigu-les-bois en 1871 ... « Né natif » ! ; Il aime cette expression de Basse-Normandie, parce qu’elle fait, revivre à l’esprit, tout un langage, toute une époque et tout un lieu d’aimable simplicité et de bonhomie paysanne. Sa modeste maison natale se cache, encore, au détour du chemin des « bœufs gras », parmi les églantiers et les noisetiers. Toute cette fraîcheur verdoyante et fleurie semble imprégner l’âme du poète à ses différents âges.

Potache, au Lycée de Coutances, puis plus tard étudiant à la Faculté de Droit de Caen, il taquine amoureusement la Muse, le Droit fait quelquefois bon ménage avec la poésie(...) Dans un faible, dernier souffle poétique, avant de s’éteindre, il s’adresse encore une dernière fois à la chanson :

« Je voudrais qu’à mon dernier jour,
« Ta voix aimée me fasse encor’ entendre
« Pour m’endormir, un long refrain d’Amour ... »

Ceux qui ont aimé le poète disparu n’ont pas manqué de murmurer pieusement pour lui ce long refrain d’Amour souhaité. C’est en sa mémoire, aussi, que j’ai voulu rassembler chansons, et chansonnettes, poésies éparses, pièces de théâtre, contes de toutes sortes (jamais publiés jusqu’à présent) et les illustrer. Vous les lirez dans ce livre et les aimerez, j’en suis certain, comme un souvenir charmant du temps passé ...

« Ceux qui meurent aimés, n’ont pas cessé de vivre » ...

Auteur : Félix Hervy
Corlet Editions
Broché
174 pages
Format : 13,5 cm x 21 cm

Logo officiel Normandie Héritage © normandie-heritage.com
Gestion de contenu spip(3.0.17)
Copyright © normandie-heritage.com
Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.