Normandie Héritage

Mène de ryin. 


Auteur : Louisot L’Fève / Louis Lefèvre

Mots clé :

Langue normande

|

Louisot L’Fève

|

Val de Saire

|

A forche de touot, à forche de ryin,
Par eun p’tit boujou jouornalyi
O s’en est v’nin pêni-pênaunt
Et mène de ryin m’a prins la man.

Eun miot foutu qu’j’étais en qu’min
Hâot-pllen d’souffraunches, j’i ryin veu v’nin
A dyis mille luues dauns mes idaées
Je n’veyais brin cha qui s’passait.

Taisi-taisaunt o m’a prêchi
Tréjouos en ayaunt l’air de ryin
Ses uurs sount dev’nuns des mirettes
Et ses mans byin pus jatillettes.

Eun jou o m’a fait : acole mei
Byin catâod’ment , j’l’i écoutaée
Mais le lend’man, sauns pus attenre
Dauns mes bras j’i ousaé la prenre.

Mes souffraunches, j’les i oumbliyies
Et lyi et mei no-z-est partis
Sus le qu’min d’eune nouvèle vie
Coume déeus ouésiâos amourêtis .

Ne trachis paé si j’prêche de mei
Ou si ch’est d’quei qu’j’i inventaé
Mais cha qu’est seû en véritaé
Ch’est qu’cha érait peu s’adounaer .

Poème reproduit avec l’aimable autorisation de l’auteur © Louisot L’Fève

Logo officiel Normandie Héritage © normandie-heritage.com
Gestion de contenu spip(3.0.17)
Copyright © normandie-heritage.com
Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.