Normandie Héritage

Les avernoums. 


Auteur : Louisot L’Fève / Louis Lefèvre

Mots clé :

Langue normande

|

Louisot L’Fève

|

Val de Saire

|

Dauns le temps quasiment touot le monde avait eun avernoum. En veilao quiques ’euns qué j’i entendus :

La Crigne était quiqu’eun de crignu. Gambetta était quiqu’eun qui traînait la gaumbe. Louen du cyi était quiqu’eun de petit. Graund mât était quiqu’eun de graund. Le Russe était quiqu’eun qu’avait eune graund’ barbe. Le mêle était quiqu’eun qu’arrêtait paé de souofflli. Touot biâo était eun m’as-tu veu. Vaque qui bute était quiqu’eun de brin aimablle. Bedel était quiqu’eun qu’avait eune belle bedache. Bel uu était quiqu’eun qui louchait. Fesse de cônelle était quiqu’eun de maigrache. Ma’ie tocsin était quiqu’eun qu’announchait les mâovaises novèles. L’avocat était quiqu’eun qu’arrêtait paé de prêchi. Carotte était quiqu’eun qu’avait les qu’veus rouèges. Froquette était quiqu’eun qui perdait ses braies ...

Ch’était dreit de même pouor les habitaunts des c’meunes et pouor les villais :
Les syins de Tchidbouorg ch’étaient des Cllichards. Valouène : les buveus d’lait sû. Montivilliers : les mâqueus d’orèles. Mounfarville : les grénouoles. Barflleu : les cllichous. Rêville : les sôlards. Sant-Lô : les Youfs (du nom du tarare établi à St-Lô au 18e siècle). Les Moityis d’Allone : les moutrouns. Sâoss’mesni : les godiâos. Le Thei : les chorchyis. Cllitourps : les dahuts. Côqueville : les cotchus. Sant-Vâat : les touins. Le Vât : les pimpins. Bril’vât : les galochyis. Néville : les ogres. Réthoville : les cllempins. Sant Pyirre Egllise : les Rapllotins…

Texte reproduit avec l’aimable autorisation de l’auteur © Louisot L’Fève

Logo officiel Normandie Héritage © normandie-heritage.com
Gestion de contenu spip(3.0.17)
Copyright © normandie-heritage.com
Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.