Le Merle noir


mots cléMots clé :

les oiseaux de Normandie

|

merle noir
Merle noir / Turdus merula © georgigerdzhikov - Fotolia.com

Le Merle noir, ou Turdus merula, plus souvent appelé Merle (Mêle en langue normande), est une espèce commune de passereaux de la famille des turdidés. A peine plus grand qu’une grive musicienne, le merle noir, qui apprécie les milieux ombragés et humides, affectionne tout particulièrement les zones boisées, les haies bocagères, les bosquets, les buissons, les parcs et les jardins, où il peut nicher et trouver une nourriture abondante, quelque soit la saison.

Réputé pour son chant mélodieux et flûté, cet oiseau élégant, de taille moyenne, à l’allure sautillante, d’une envergure de 34 à 38 centimètres pour un poids moyen oscillant entre 80 et 110 grammes, mesurant environ 27 cm de la tête à la queue, est aisément reconnaissable à sa queue, longue et droite, à la couleur de son plumage, de son bec droit, long et fort, et de ses pattes, noires chez le mâle et brunes chez la femelle . Si le plumage luisant du mâle adulte, qui contraste avec la couleur jaune prononcé de son bec, est entièrement noir de jais, celui de la femelle, est, comme son bec, d’un brun foncé uniforme, ponctué d’une tache brun clair au niveau de la poitrine ; les juvéniles arborant, quant à eux, un plumage brun tacheté de blanc au niveau des parties inférieures.

Le merle se nourrit d’ordinaire de ce qu’il trouve à proximité immédiate du lieu où il a élu domicile. Son régime alimentaire se compose, selon la saison, d’araignées, de vers de terre, de larves, de chenilles, d’escargots, de petits invertébrés et/ou de fruits.

Le merle noir, dont la période d’accouplement se situe entre la fin du mois de février et du mois de mars, se reproduit jusqu’à trois fois par an. Le nid, construit par la femelle, dissimulé dans les frondaisons, bien à l’abri des prédateurs que sont les geais, les pies et les corbeaux, est constitué de brindilles entrelacées, de mousse, de boue séchée et de feuilles mortes. Les oeufs de couleur bleu vert, tachetés de brun-roux, au nombre de 3 à 6 par ponte, sont couvés, tour à tour par la femelle et le mâle, pendant une quinzaine de jours. Les oisillons, couverts d’un duvet gris brun, bénéficiant d’une nourriture riche et variée, quittent le nid dès la fin de la première quinzaine suivant leur naissance, avant de voler de leurs propres ailes et devenir totalement indépendant deux à trois semaines plus tard.



1034 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®