Le Château Ducal de Falaise


mots cléMots clé :

Falaise

|

Fortifications

|

Guillaume le Conquérant

|

Période Médiévale

|

château de Falaise
Remparts et donjons du château ducal de Falaise © JCG

Considéré comme l’un des plus anciens châteaux de Normandie, le château ducal de Falaise, classé aux monuments historiques en 1840, est composé d’une puissante enceinte castrale, entourée d’un fossé, et de trois donjons, situés sur un éperon rocheux dominant le Val d’Ante.

Le premier donjon quadrangulaire, typique de l’architecture anglo-normande, a été érigé au XIIe. siècle, sous le règne de Henri Ier Beauclerc, sur l’emplacement d’anciennes fortifications datant de l’époque de Guillaume-le-Conquérant . Le second , de forme également quadrangulaire, aux dimensions plus modestes, d’où son nom de petit donjon, construit par Henri II Plantagenêt, situé à l’opposé de l’entrée du grand donjon, ressemble plus à un logis qu’à un ouvrage de défense. Le troisième et dernier donjon, de forme circulaire, à vocation défensive, dit Tour Talbot, a pour sa part été édifié au début du XIIIe. siècle, au lendemain de la conquête du duché de Normandie par le roi de France Philippe Auguste.
Sauvés de la ruine par une campagne de restauration menée au XIXe. siècle par Victor Ruprich-Robert, disciple de Eugène Viollet-le-Duc, les donjons échappent à la destruction lors des combats de la libération du mois d’août 1944 . Malgré les travaux de restauration controversés de l’avant-corps du grand donjon, mêlant acier et béton vernis, réalisés au début des années 1990 sous la conduite de Bruno Decaris, architecte en chef des monuments historiques du département du Calvados, le château de Falaise a cependant su conserver son aspect originel et défensif.

A sept lieues et demie environ au sud-est de Caen, existent les ruines de l’un de ces châteaux qui étaient autrefois répandus en si grand nombre dans cette province de France, et dont il ne reste aujourd’hui que de très rares vestiges. Le château de Falaise était une des plus impressionnantes forteresses des ducs de Normandie : ce fut dans son enceinte que vit le jour Guillaume-le-Conquérant.
De ce château célèbre, une grande partie a survécu : on y remarque surtout un bâtiment vaste et élevé : c’était le donjon. Dans les forteresses normandes, le donjon n’était pas un lieu de détention, mais bien l’habitation fortifiée du seigneur féodal. Ils contenaient des appartements à l’usage de sa famille et de ses serviteurs, et tout ce qui était propre à la satisfaction de ses besoins ordinaires. C’est dans la tour de Londres que se trouve l’édifice le plus parfait en ce genre : une partie du second étage est occupée par la chapelle ; la chambre du Conseil, qui servait aussi probablement de salle de festin, est à proximité du toit. Au rez-de-chaussée se trouve des appartements voûtés, qui semblent avoir été des cachots.

Le donjon de Falaise est bâti en pierres brutes ; on a fait aussi entrer dans sa construction, aux angles, dans les contreforts et dans les parties voisines des fenêtres, quelques pierres de taille. Ce qu’il y a de ces pierres est parfaitement travaillé. Le travail surpasse de beaucoup, en netteté et en élégance, celui que l’on rencontre ordinairement dans les édifices normands les plus anciens d’Angleterre ; mais les murailles semblent avoir subi peu d’altérations. IL ne reste que deux ou trois fenêtres. Elles sont unies, et subdivisées au moyen d’un pilier simple.
A l’un des angles du donjon s’élève une haute tour de forme circulaire ; elle est entièrement bâtie en pierres de taille, et sa construction date bien évidemment d’une époque beaucoup plus récente que le reste : on l’attribue à Talbot dont elle porte le nom. C’est dans le donjon actuel, si l’on en croit les historiens que naquit Guillaume de Normandie.

Le château de Falaise paya son tribut dans les siècles de combat : il soutint neufs sièges consécutifs ; mais en raison de sa situation, le donjon ne pouvait être le but des principales attaques : aussi n’eut t’il toujours que très peu de dommages à souffrir.
En 1417, après un siège de trois mois le château tomba entre les mains de Henri V, roi d’Angleterre : après cette lutte si longue et si opiniâtre, il ne restait plus de lui qu’un tronc horriblement mutilé. C’est alors qu’on travailla à la construction de la Tour de Talbot.
Aujourd’hui le château n’est plus qu’une ruine, mais une ruine noble et fière. Le donjon est assis sur un roc élevé qui domine un profond ravin. La campagne aux environs offre un grand nombre de paysages pleins de charme.


Voyage Archéologique en Normandie - 1831
par M. Gally Knight, Membre du Parlement Britannique
Publié à Londres en 1836

château de Falaise
château de Falaise
château de Falaise
château de Falaise




2080 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®