Le Dolmen de Roche-Grise


mots cléMots clé :

La Roche-Grise se trouve presqu’à la limite de Saint-Clément. Elle est en face de Balandon, qui forme le versant nord du promontoire au pied duquel sont groupées les premières habitations de la ville de Mortain. Les restes d’un dolmen celtique lui ont fait une certaine réputation dans le pays, et surtout avant que la grande route de Caen à Rennes eût été abandonnée pour celle du Neufbourg, il était le but de promenades journalières. Dans nos courses à Roche-Grise, nous avons bien des fois entendu répéter sa légende et nous voulons la redire.

Un jour, raconte-t-on, deux personnages durent se rencontrer, comme par hasard, à peu de distance du dolmen. L’un était de haute taille, vêtu correctement de noir, avec une barbe en pointe, et d’une tenue assez sévère : il semblait déjà d’un certain âge. L’autre était un jeune écuyer d’une vingtaine d’années, au costume élégant, à la toque surmontée d’une aile blanche de colombe.
— Me connais-tu ? demanda le premier au jeune homme.
— Non, seigneur, dit celui-ci.
— Tu as cependant entendu parler de moi, j’en suis certain ... Tes compagnons, je n’en doute nullement, ont dû t’entretenir souvent de quelques petits services que je leur ai parfois rendus !... Je suis Satan et je suis tout près à t’offrir mes bons offices, si cela te convient.
Tout autre que notre jouvenceau se fût effrayé à ces mots. Beaucoup se seraient même enfuis ; mais il ne bougea pas de place et fixa fort attentivement son interlocuteur.
— Tu es Satan ! répondit-il, tant mieux si je puis compter sur ton aide.
— Je le savais : c’est pourquoi je suis venu, car je te cherchais ... Ecoute ! j’ai deviné que tu aimes éperdument la femme de ton seigneur et maître, dont la beauté extraordinaire a enflammé déjà les cœurs de plusieurs de tes camarades. Mais jusqu’ici aucun d’eux n’as su la toucher !... Elle n’a pas voulu en écouter un seul et ses vertus ont irrité ma colère !... Eh bien !... je veux te seconder dans tes projets. Je ferai tout le possible pour les faire réussir !... Seulement, je n’y vais pas par des voies détournées, je veux ton âme en retour.
— Qu’importe, si je réussis à être aimé !!... Que dois-je faire ?
— M’accompagner à la Roche-Grise et y signer, sur la pierre, l’engagement que je te présenterai et que tu me remettras.
— Allons-y de suite, répartit vivement l’adolescent.

Le dolmen se trouvait alors en pleine forêt, au centre d’un vaste plateau. Il se composait de deux immenses bornes, fichées en terre, sur lesquelles s’appuyaient deux des angles d’une large pierre en forme de table, dont les deux autres angles reposaient sur le sol. Tout à l’entour, des chênes gigantesques et séculaires projetaient leur ombrage sur le monument.
Une fois arrivés à la roche, Satan introduisit son compagnon dans une sorte de chambre ou caveau pratiqué sous la table de pierre. Puis, s’asseyant, il se mit à écrire l’engagement arrêté entre eux et présentant au jeune homme un calame, il l’engagea à signer, ce qui fut aussitôt fait pour lui.
— Bien !... très bien ! dit le démon ... Maintenant, prends cette pièce de monnaie. Il te suffira de faire toucher par elle la serrure de l’appartement où tu sauras trouver la jeune femme que tu désires ... Seulement, n’oublie pas de rapporter ici, dès demain matin, cette pièce de monnaie.
... en outre, j’ai une dernière recommandation à te faire : tu ne dois t’en servir qu’à la nuit venue ... Maintenant, va-t-en tranquille !... Ton seigneur et maître est en voyage et tu n’as rien à craindre, mon fils !...
Après avoir entendu toutes ces recommandations le misérable rentra au plus vite au château, qui n’était autre que la manoir seigneurial de Saint-Barthélemy, nommé La Sablonnière, alors entouré de fortifications.
Une fois la nuit venue, il présenta la pièce qu’il avait reçue aux diverses portes qui se trouvèrent sur son passage ; elles s’ouvrirent devant lui aussitôt. Mais la noble châtelaine était dans son oratoire, à genoux sur son prie-Dieu, et tenant enserré dans ses bras un crucifix d’ivoire, en une invocation toute angélique, que rien ne put troubler.
Le lâche séducteur dut alors de retirer à reculons, à pas lents.
Dès l’apparition des premiers rayons du soleil, il se rendit en toute hâte à Roche-Grise. Satan l’y attendait appuyé sur la dolmen.
— Bien dit le démon, tu es exact ! Remets la pièce à sa place ; tu la reprendras ce soir.
L’écuyer pénétra aussitôt dans le caveau.
Mais à peine y était-il, que Satan donna un fort coup de pied à l’un des supports du monument. L’énorme table de pierre s’affaissa brutalement aussitôt, écrasant sous elle le malheureux.
Satan disparut en faisant entendre un ricanement sinistre.

Vers l’année 1820, des cultivateurs, en soulevant ce mystérieux bloc de granit gris, trouvèrent sous la pierre druidique quelques fragments d’os humains calcinés et une pièce de monnaie gauloise en or, qui fut remise et offerte au sous-préfet d’alors. L’un de ses fils, le colonel de l’E..., me l’a montrée dans la riche collection de son père. Je me souviens qu’en examinant avec attention ce statère d’or d’une magnifique conservation, nous l’appelions la pièce du diable.


Légendes Normandes Huitième Edition - 1927
M. Hippolyte Sauvage
Graphie conservée.



2184 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®