L’église Saint-Pierre de Thaon


mots cléMots clé :

Thaon

|

église Saint-Pierre de Thaon
L’église Saint-Pierre de Thaon © syzilly - fotolia.com

Blottie au creux d’une vallée verdoyante baignée par la rivière Mue, l’ancienne église Saint-Pierre de Thaon a été édifiée aux 11e et 12e siècles. Très bel exemple d’architecture romane normande, cette église, désaffectée en 1840, a été classée au titre des monuments historiques la même année.

L’église de Thaon, dans son état actuel se compose d’une nef centrale, d’un chœur de hauteur inégales et d’une tour carrée liée à l’extrémité de la nef et divisant celle-ci du chœur. Cette tour qui sort du toit, a deux étages percés chacun sur chaque face, d’une fenêtre cintrée à eux baies géminées : elle se termine par une pyramide à quatre pans peu élevée, aux angles de laquelle on a sculpté des têtes d’animaux et un petit personnage.

La nef avait dans l’origine, des bas-côtés qui ont été supprimés ; les arcades bouchées par un rempli postérieur sont d’incontestables témoins de ce changement ; à l’extérieur du mur ces arcs sont dépourvus de moulures, mais à l’intérieur de la nef ils sont décorés de zig-zags.
La façade occidentale présente un porte romane à laquelle l’exhaussement du sol fait perdre une partie de sa grâce, puis un rang d’arcatures au niveau des fenêtres et d’autres arcatures plus petites au centre du gable.
Sur les murs latéraux on voit, au-dessus des arches des bas-côtés supprimés, la prolongation des arcatures que nous venons d’indiquer dans la façade occidentale : au centre de quelques-unes s’ouvrent des fenêtres escarpées espacées également.
De petits arcs cintrés unissent les modillons de la corniche. Les pierres de l’appareil, dans la partie du mur qui devait rester visible quand les bas-côtés existaient, dont taillés de manière à offrir des espèces de moulures hachées, ornement bien rare pour le plain des murs, mais que l’on trouve souvent sur les corniches.
Le chœur a été altéré par le percement de plusieurs fenêtres ne forme de lancettes. Il était, sur les murs latéraux, décoré d’un premier ordre d’arcatures allongées au-dessus desquelles courrait un autre rang d’arcatures beaucoup plus courtes ornées de zig-zags.
Le chevet offre une ordonnance à peu près semblable, et de plus, comme la façade occidentale, un rang d’arcatures plus petites dans le fronton.
Les deux pignons de gables oriental et occidental sont encore couronnés de leurs antéfixes : ce sont des croix de pierre encadrées dans un cercle ; un cercle comme on en trouve encore dans certain nombre de nos églises romanes du Calvados.

Il y avait à Thaon d’anciens fonds baptismaux qui ont été, il y a déjà bien longtemps, jetés hors de l’église et brisés en plusieurs morceaux. Ces fonds étaient de ceux que j’ai désignés sous la dénomination de cuves cylindriques.
L’église est sous l’invocation de Saint-Pierre ; la cure se divisait autrefois en deux portions qui ont été réunies. Le doyen de la cathédrale de Bayeux en était le collateur et percevait une partie des dîmes.


Statistique Monumentale du Calvados
Arcisse de Caumont - 1846



1121 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®