L’église Notre-Dame sur l’eau de Domfront


mots cléMots clé :

Domfront

|

Guillaume Talvas

|

église Notre-Dame sous l'eau
L’église Notre-Dame sous l’eau de Domfront © peresanz - fotolia.com

L’ancien prieuré Sainte-Marie de Domfront, situé dans le département de l’Orne, autrefois dénommé Notre-Dame sous l’eau , dépendant de l’abbaye bénédictine de Lonlay, consacré en 1156 par Hugues III d’Amiens, archevêque de Rouen, en présence de Thomas Becket et du duc-roi Henri II Plantagenêt, a été édifié à la même époque que la Priorale Saint-Symphorien bâtie dans l’enceinte fortifiée du château féodal construit sur un piton rocheux dominant la cluse de la Varenne. La construction actuelle, attribuée à tort à Guillaume Talvas, seigneur de Bellême, remonte aux années 1100-1120 ; période à laquelle Henri Beauclerc, fils cadet de Guillaume le Conquérant, futur roi d’Angleterre et duc de Normandie, était alors seigneur de Domfront .

Parfaite illustration du style roman normand, l’église Notre-Dame sur l’eau, en forme de croix latine, typique des constructions bénédictines d’alors, est surmontée d’une tour-lanterne percée sur deux niveaux d’ouvertures en plein-cintre. L’ancien portail qui orne la façade, supporté de chaque côté par des colonnes en granit surmontées de chapiteaux ornés de crossettes et d’entrelacs, s’ouvre sur une vaste nef , à la voûte en bardeaux, autrefois composée de six travées flanquées de collatéraux . Le mur intérieur du transept sud, percé dans sa partie haute d’une baie circulaire, est en partie recouvert de fresques de facture locale représentant vraisemblablement les saint Apôtres. Le chœur, peu profond composé d’une travée et d’une abside épousant la forme d’un hémicycle formé par deux rangées d’arcades aux colonnes surmontées de chapiteaux à feuillages stylisés, abrite un autel du 12ème siècle, constitué d’une imposante dalle de granit reposant sur de monumentales colonnes tores. Sur un contrefort prenant appui sur un des murs du transept nord, un personnage énigmatique , besace au cou, figé dans la pierre, tranche avec les décors géométriques et les représentations animales qui ornent l’édifice.

Outre l’autel précédemment cité et le trésor qui y fut découvert en 1749 , ce joyau de l’art normand, classé Monument Historique en 1840, renferme un patrimoine mobilier exceptionnel ; notamment une splendide statue polychrome de la vierge à l’enfant, une très belle collection de dalles funéraires dont celle de dame Marquise Ledin, épouse de Brice Couppel de Lépinay, vicomte de Domfront et conseiller du roi Louis XIII, ainsi que le gisant de Pierre Ledin de la Châlerie, ancien gouverneur présumé de la ville de Domfront, revêtu de son armure.

Saccagée lors de la Guerre de Cent Ans , pillée et incendiée par les protestants en 1568 et 1574, désaffectée et menacée de disparition au lendemain de la révolution française, amputée de quatre des six travées de sa nef et de la totalité de ses bas-côtés en 1836, victime des bombardements alliés du 14 juin 1944 , l’église Notre-Dame sur l’eau de Domfront, qui a depuis fait l’objet de nombreux travaux d’entretien et de restauration, a su conserver , malgré les outrages du temps, son caractère originel et son architecture exceptionnelle qui font d’elle une des plus belles églises romanes de la région.



2541 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®