Le Palais de Justice de Rouen


mots cléMots clé :

Rouen

|

Palais de Justice de Rouen
Toitures et fenêtres du Palais de Justice de Rouen © JCG

Ancien Echiquier de Normandie, siège du Parlement de Normandie, le Palais de justice de Rouen, construit aux 15ème et 16ème siècles par les architectes Roger Ango et Roulland le Roux, a été classé aux monuments historiques en 1840. Gravement endommagé par les bombardements alliés des 19 avril et 16 août 1944, le Palais de Justice de Rouen, suite à de multiples campagnes de restauration, a aujourd’hui retrouvé sa splendeur d’antan.

Quand on dit que le Palais de Justice fut élevé en 1499, par Louis XII, pour l’Echiquier, dont ce prince avait fixé la résidence à Rouen, il ne faut pas comprendre dans ce monument la Salle des Procureurs, qui date de 1493, et qui fut construite pour servir de lieu de réunion aux marchands. Cette salle fait encore aujourd’hui l’admiration des plus habiles architectes. Elle est longue de 48m.72c. ; sa largeur est de 16m. 24c. Sa voûte immense n’est soutenue par aucun pilier ; l’habilité du travail le dispute ici à la hardiesse de la conception. Des niches vides et élégantes, qui se détachent en relief à des distances égales, sur des murailles, sont les seuls ornements qui en décorent l’intérieur. Le modèle en plâtre de la statue de P. Corneille, par David, érigée en 1834 au centre du terre-plein du pont de pierre, a été placée à l’une des extrémités de cette salle, à l’autre extrémité on a placé les tombeaux de Claude Groulart, célèbre premier président au Parlement de Normandie, de 1585 à 1607, et de Barbe Guiffard, sa seconde femme, découverts par M. A. Floquet, dans un des bâtiments du château de Saint-Aubin-le-Cauf, près de Dieppe. La Conciergerie et les prisons sont établies sous la salle des Procureurs.

Le Palais de Justice, proprement dit, s’élève en retour d’équerre, à l’extrémité nord de la salle des Procureurs. Sa façade, exposée au midi, s’étend dur une largeur de plus de 65m., et est décorée de tout ce que l’architecture de l’époque a de plus riche et de plus délicat. Les piliers angulaires des Trumeaux, chargés de dais, de statues et de clochetons, et qui s’élèvent depuis la base jusqu’au faîte ; les ornements multipliés qui entourent les fenêtres, ceux qui accompagnent et surmontent celles des toits ; la jolie balustrade en plomb qui termine ce toit, la charmante série d’arcades qui règnent, en forme de galerie, sur toute la longueur de l’entablement, enfin l’élégante tourelle octogone qui occupe le milieu et divise la façade en deux parties égales, sont de la plus grande beauté et d’un excellent goût, malgré certain mélange dans le style, qui tient à la transition de l’architecture gothique à l’architecture dire renaissance, qui se faisait déjà sentit.
On doit à M. Deville la découverte du nom de l’architecte qui a doté la ville de Rouen de ce bel édifice. Il s’appelait Roger Ango.

Au fond de la salle des Procureurs, à droite, est une porte qui donne dans l’ancienne grand’chambre, où se tiennent aujourd’hui les séances de la cour d’Assises. Cette chambre, restaurée complètement à neuf , peut être regardée comme l’une des plus belles de France. Le plafond à compartiments et caissons, décoré de rosaces et d’ornements en bronze doré, est d’un bois de chêne que le temps a rendu couleur d’ébène ; la corniche et les diverses parties de la décoration de cette salle sont d’un très-bon style et s’harmonisent parfaitement avec l’époque de construction de l’édifice. Un Christ en croix, accompagné de deux statuettes, la Justice et la Force, sont placés à l’extrémité de la salle, au-dessus des sièges de la cour. Les murailles sont tapissées d’abeilles entremêlées d’aigles et du chiffre impérial.
Dans la chambre du Conseil, on remarque plusieurs portraits de présidents et conseillers au parlement de Normandie. On a replacé dans cette salle un précieux tableau donné par Louis XII, représentant sur la croix le Christ, aux pieds duquel sont deux saintes femmes.

A l’extérieur, les façades de cet élégant édifice, à l’est et au midi, ont conservé leur beauté primitive, grâce aux intelligentes et habiles restaurations faites par M. Grégoire. Sur la façade méridionale, on remarque les statues de Louis XII, d’Anne de Bretagne, du cardinal d’Amboise, de François Ier, celles de la Justice, d’un laboureur, d’une villageoise, d’une dame, d’un seigneur, d’un moine, d’un artiste ; voulant ainsi représenter les personnages qui concoururent à l’érection de ce magnifique édifice et les différentes classes de la société, à cette époque dans le costume du temps. Ces statues ont été sculptées par M. Brun, pensionnaire de Rome. Au commencement du siècle dernier, on éleva, en regard de la salle des Procureurs, un édifice en style moderne, qui formait une disparate désagréable avec l’ensemble du monument. Le fronton de ce bâtiment s’écroula le 1er avril 1812, à dix heures du soir, et détermina la chute du plafond, où notre célèbre Jouvenet, paralysé de la main droite, avait peint de la main gauche, et avec un talent digne de lui, le Triomphe de la Justice.
Cette aile droite du Palais de Justice vient d’être remplacée par des constructions spacieuses, tout à fait en rapport avec les deux autres ailes ; elle complète dignement ce magnifique édifice, unique en son genre. Le Cour impériale y tient ses séances. Le vaste hôtel situé rue Saint-Lô, et longtemps occupé par cette magistrature, est maintenant affecté aux réunions de toutes les sociétés savantes et industrielles de la ville (Voy. l’art. Soc. sav.). Le conseil des Prud’hommes y tient également ses réunions.


Rouen, Son Histoire, ses Monuments, ses environs.
François-Théodore Licquet - 1862

Palais de Justice de Rouen
Façades sur cour du Palais de Justice de Rouen © JCG
Palais de Justice de Rouen
Toits et corniches du Palais de Justice de Rouen © JCG"




3455 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®