Le Château de Montfort-Sur-Risle


mots cléMots clé :

Fortifications

|

Montfort-sur-Risle

|

Période Médiévale

|

Le château de Montfort-sur-Risle
Le château de Montfort-sur-Risle © Association Montfort Culture et Patrimoine

Témoin vivant des grandes heures de la période ducale, les ruines majestueuses du château de Montfort-sur-Risle, mises au jour en 2003 par l’Association Montfort Culture et Patrimoine , dont les pierres défient le temps, ont gardé le même aspect que celui décrit par Adolphe Joanne dans son ouvrage intitulé « Itinéraire Général de la France - Normandie », publié en 1866.

Montfort est adossé contre une colline escarpée d’où la vue s’étend, en aval de la Rille, jusqu’au delà de Pont-Audemer, et, en amont, jusqu’à Brionne. Les Romains ne pouvaient négliger une position si importante, ils la fortifièrent, et, au-dessus des retranchements qui s’échelonnaient , au bas de la colline, sur les rives de la Rille, s’éleva une forteresse redoutable, destinée à contenir les efforts des Saxons et à protéger les communications entre Evreux et Lillebonne.
Des Romains, Montfort tomba au pouvoir des Francs, qui s’en servirent à leur tour pour arrêter un instant les Normands Ceux-ci, au IXe s. , emportèrent l’obstacle, et, comme la forteresse était « un de ces postes de difficile accès, qu’ils aimaient à conserver, parce qu’ils étaient propres à leur servir de cantonnement, de dépôt et de retraite, » il est probable que, au lieu de la détruire, ils en firent un poste de défense, et qu’à l’époque où, par le traité de Saint-Clair-Sur-Epte (911), Rollon s’assura la paisible possession de la Normandie, Montfort fut donné en propriété à l’un des compagnons de ses expéditions .

Quoiqu’il en soit, au début du XIe s. , on trouve comme seigneur de Montfort, Hugues à la Barbe , premier du nom, qui fait reconstruire le château sur les ruines et avec les débris de la forteresse romaine. Hugues II , son fils, occupé par l’expédition d’Angleterre, pour laquelle il fournit au duc Guillaume, qu’il accompagnait, 50 navires et 69 hommes d’armes, n’ajouta rien aux constructions du château, non plus que ses enfants, Hugues, Robert et Alix. Mais le fils d’Alix, Hugues IV , à qui Montfort échoit par la mort de ses oncles , en achève les remparts et en fait, disent les chroniques, un château formidable (Quoddam castellun validissimum), qui offrait alors un polygone irrégulier de constructions énormes, inattaquables du Sud-ouest au Nord-Ouest, accessibles au Nord-est et à l’Est par un plateau, mais protégées de ce côté par deux énormes fossés, défendant l’approche du donjon. L’enceinte intérieure était complètement cernée par un autre fossé, sur les bord duquel s’élevaient les murailles épaisses de deux mètres. Six tours, dont trois n’existent plus, complétaient le système de défense, avec le donjon, immense maçonnerie de 20 mètres de diamètre , aujourd’hui découronnée à une hauteur de 7 à 8 mètres, et qui occupait le centre d’une seconde enceinte, formée dans l’enceinte intérieure par un mur circulaire qui s’étendait de l’Est au Sud des fortifications.

Dans la lutte qui eut lieu entre Guillaume Cliton et Henri 1er, roi d’Angleterre, Hugues IV prit partie pour Guillaume. Il en fut puni par la confiscation de ses biens, et le château de Montfort, dont s’était emparé Henri 1er, ne rentra en la possession des comtes que sous Robert , fils de Hugues, à titre de fief. Il en sortit définitivement en 1204, lorsque Philippe Auguste eut prononcé la confiscation des biens des Montfort, pour leur faire expier leur fidélité au parti de Jean sans Terre . Mais Jean sans Terre avant de rendre la forteresse au roi de France, son suzerain, s’empressera de la détruire. Il démolit les tours, fit tomber les murailles, combla les puits et creva la voûte de la prison souterraine du donjon, dans laquelle furent précipités , avec un horrible fracas, les débris des étages supérieurs. Pourtant les rois de France donnèrent ces ruines en fief. Ils réédifièrent la chapelle, probablement bâtie originellement par les sires de Montfort afin de desservir la léproserie qu’ils avaient fondée sur la place actuelle des Annonciades, du nom de la communauté en charge de l’édifice après le départ des pères Oratoriens. Reconstruite par Michel Gohier , élève de Guillaume Pontifs, elle fut richement dotée par les rois de France et, à partir du règne de Louis XI, elle prit le nom de chapelle royale, qu’elle a porté jusqu’en 1771, année de sa destruction mise en œuvre par Me Gosse, sergent royal priseur-vendeur.
C’était un lieu de pèlerinage célèbre et la chronique du Bec rapporte qu’en 1468, Marguerite d’Anjou, femme d’Henri VI, roi d’Angleterre, y alla avec son fils Edouard, prince de Galles. Aujourd’hui encore, nombre de personnes montent en pèlerinage sur l’emplacement de l’ancienne chapelle Saint-Nicolas, que les rois de France, après l’avoir rebâtie, avaient fait consacrer sous le nom de Notre-Dame.

Le château de Montfort appartient aujourd’hui au comte de Cossé-Brissac. Ses ruines s’étendent sur un espace de 4 hectares 63 ares. Le donjon offre une curieuse petite porte, placée à côté de la courtine, dans un enfoncement qui la dérobe aux regards.
"Depuis plus de six siècles et demi d’abandon, c’est à peine, dit Mme Lemaître, si chaque siècle a vu se détacher quelques pierres du haut des murs de ce formidable château. La main des hommes a seule continué la dévastation ébauchée par Jean sans Terre ; on a enlevé à peu près toutes les pierres, au fur et à mesure qu’on en a eu besoin pour les constructions du bourg. Une seule tour a conservé son parement de pierres à l’extérieur ; aussi, comme pour le soustraire à toute nouvelle tentative de dégradation, un magnifique lierre l’a-t-il recouvert d’un épais manteau de feuillage, sous la brune verdure duquel il est presque impossible de le deviner.


Itinéraire Général de la France, Normandie - 1866
Adolphe Joanne

château de Montfortsur-Risle
Chemin de découverte du château de Montfort-sur-Risle © AMCP
château de Montfortsur-Risle
La Tour saint-Nicolas du château de Montfort-sur-Risle © AMCP
château de Montfortsur-Risle
La Basse cour du château de Montfort-sur-Risle © AMCP
château de Montfortsur-Risle
La Basse cour du château de Montfort-sur-Risle © AMCP




2226 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®