A la mode de Caen


mots cléMots clé :

Cette chanson populaire écrite il y a plus d’un siècle, retrouvée par hasard couchée à l’encre violette sur une des pages d’un des carnets de chansons de mon grand-père Ferdinand Huault , et dont je ne connais ni l’auteur ni la musique, conte de manière humoristique les mésaventures d’un jeune Normand débarquant dans la capitale - Cécile Ledoux.

I.

L’autr’ jour en descendant
Du chemin de fer d’ Caen
Tout auprès de de la gare
De la rue Saint Lazare
Un’demoisell’ très bien
A qui j’demand’ mon chemin
Me dit D’où v’nez-vous donc ?
Alors moi je lui réponds
J’suis un jeune homm’ normand
A la mode de Caen.

II.

Elle s’écrie : Ah vraiment
J’somm’s de là justement
Et v’la soudain qu’la belle
M’allonge un coup d’prunelle
Cré coquin ! que je m’dis
Puisque nous sommes pays
Y aura peut être moyen
De s’amuser un brin
J’as me payer de l’agrément
A la mode de Caen.

III.

Elle me d’mande en marchant
Si j’ai z’un peu d’argent
Moi la dessus dans ma poche
J’fais sonner ma sacoche
Très bien qu’ell m’dit en riant
Entrons au restaurant
Je m’sins appétit
Tu vas m’payer mon p’tit
Des trip’s chez Msieu Brebant
A la mode de Caen.

IV.

Dans un petit cabinet
Bientôt v’la qu’on nous met
Le garçon dans un sourire
Me d’mande ce que j’désire
J’lui réponds : donnez-nous
Q’chos’ dans les prix doux
Pendant qu’il nous servait
J’dis à ma belle : Eh ! Eh !
J’voudrais ben rire maint’nant
A la mode de Caen.

V.

Mais ma belle aussitôt
Demande un fricandeau
Des huîtres et du Bourgogne
Qu’elle avale sans vergogne
Puis après le gigot
Nous buvons du Cliquot
Mais j’bus tant d’ce p’tit vin
Qu’au lieu de mi mettre en train
J’mendormis en ronflant
A la mode de Caen.

VI.

Quand je me suis réveillé
Ma belle avait filé
Ell’ m’avait dans sa course
Pris ma montre et ma bourse
Alors voyant l’garçon
Qui m’présente l’addition
Faut qu’j’écrive à papa
M’écriais j’ par oui da
J’suis nettoyé qu’j’dis
A la mode de Caen.

VII.

Mais l’garçon m’répond
C’est d’la blague mon fiston
Vous êtes un rien qui vaille
Un voleur un’canaille
J’avais beau m’disculper
Lui promettre d’payer
Il appelle un agent
Qui sans plus d’ménagement
M’fourre au clou carrément
A la mode de Caen.


Extrait des carnets de chansons de Ferdinand Huault - 1898
Collection Cécile Ledoux



3717 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®