Normandie Héritage

Le chardon lancéolé ou Cirse commun . 


Auteur : Normandie Héritage

Mots clé :

Le chardon lancéolé / Circe commun © Jean-Claude Girard

Le chardon lancéolé, ou Cirsium vulgare, connu aussi sous le nom de cirse commun ou de chardon vulgaire, fait partie de la famille des Astéracées. Plante hermaphrodite bisannuelle de grande taille se reproduisant par germination, le chardon lancéolé pousse le plus souvent en terrain découvert, le long des chemins, sur les terres agricoles cultivées ou non, en bordure de clairière et sur les talus.

Aisément identifiable, le chardon lancéolé qui se présente généralement sous la forme d’une touffe épineuse de 30 à 150 cm de hauteur, se distingue des autres espèces de chardons par la quantité abondante d’aiguillons courts et acérés qui tapissent ses tiges ramifiées, la face supérieure de ses feuilles et ses capitules à longs fleurons de couleur pourpre prisés des abeilles et des insectes butineurs. Plante robuste et vigoureuse, le chardon lancéolé, qui affectionne tout particulièrement les sols calcaires, riches et fertiles, se reproduit avec une facilité déconcertante grâce à une multitudes de graines, pourvues d’aigrettes plumeuses, disséminées au gré des vents après la période de floraison , comprise entre les mois de juin et de septembre, et à la prolifération de son système racinaire.

Considéré comme une mauvaise herbe, parfois utilisé à des fins ornementales, le chardon lancéolé, malgré ce qui vient d’être dit, n’en reste pas moins, sous certaines conditions, une plante comestible comme le chardon Marie, autre espèce de chardon présente en Normandie. Crues ou cuites, les jeunes racines tendres et charnues au très léger goût de salsifis, les jeunes tiges et les jeunes feuilles peuvent être consommées sans danger après avoir préalablement pris soin d’en ôter les aiguillons.

Logo officiel Normandie Héritage © normandie-heritage.com
Gestion de contenu spip(3.0.17)
Copyright © normandie-heritage.com
Tous droits de diffusion et de reproduction réservés.