Normandie Héritage

La Cotentine.


Auteur : Normandie Héritage

Mots clé :

Cotentin

|

Races avicoles normandes

|

Coq de race Cotentine © Jean-Claude Girard Poule de race Cotentine © JCG Oeufs de Cotentine et de Gournay © JCG

Espèce rare, originaire de la presqu’île du Cotentin dont elle tire son nom, la Cotentine fait partie des nombreuses races de poules de couleur noire qui avaient cours en Normandie depuis des temps immémoriaux. Ce gallinacé rustique, élevé en plein air, peu diffusé en dehors de son aire d’origine, sans grande originalité apparente, de taille moyenne, n’en est cependant pas moins une bonne couveuse et une excellente poule fermière réputée pour la qualité de sa chair, ferme et moelleuse.

Bien proportionnée, la Cotentine se distingue des autres races notamment par son allure fière et élégante, son plumage de couleur noir teinté de reflets verts mais aussi par son dos droit, ses larges épaules, son corps légèrement incliné vers l’arrière terminé par une queue bien développée, dotée de longues faucilles larges et recourbées, par sa poitrine large et proéminente et son abdomen bien développé.

La Cotentine est aussi aisément identifiable par sa face rouge et dénudée, ses oreillons de couleur rouge, et non blanche comme ceux de la Pavilly ou de la Gournay, situés de part et d’autre de sa tête, par la couleur de l’iris de ses yeux tirant sur le jaune doré, et sa crête discrète, petite et droite, sensiblement différente de celle du coq pourvue d’un lobe légèrement détaché au niveau de la nuque.

Volaille de chair typique du terroir normand qui l’a vu naître , animal rustique, résistant et bien adapté au climat frais et humide, la Cotentine dont le poids avoisine généralement les deux kilos, contre trois pour le coq, est à la fois une excellente pondeuse et une remarquable reproductrice ; une ponte annuelle moyenne de Cotentine étant dans la plupart des cas constituée de plus de 120 œufs de couleur blanche, d’un poids d’environ 65 grammes.