La voix de mon pays


mots cléMots clé :

Eléonor Daubrée

|

J’errais dans un sentier qui se roule et zigzague
Sur le sein dénudé des terres de la Hague ;
Derrière moi, la mer, aux roches de Jobourg ;
Fondait ses sanglots en un gémissement sourd,
Et devant moi s’ouvrait l’immense et morne lande,
Mystérieuse ainsi qu’un pays de légende.
Seul avec les ajoncs, - pas un profil humain, -
J’allais sans trop savoir quel était mon chemin,
Quand je vis, tout au bout d’une rude descente,
Une bergère, assise à deux pas de la sente,
Qui gardait des moutons en tricotant des bas
Dans un vallon sauvage et triste comme un glas.
De ce lieu solitaire elle semblait la reine,
Sa figure expressive était douce et sereine ;
Elle portait l’habit des femmes de chez nous,
Son grand tablier bleu flottait sur ses genoux ;
Son jupon de droguet, son corsage d’indienne,
Sa coiffe blanche, lui donnaient la grâce ancienne
De nos aïeules qui, dans le soir opalin,
Au seuil de leur maison venaient filer le lin.
J’allais vers elle en lui disant d’une voix douce :
« Sur cette terre ingrate où rien de bon ne pousse,
« Fleur des champs, dans ce lieu sombre et déshérité ,
« Oh ! Dites-moi, comment pouvez-vous donc rester ? »

Surprise, elle rougit, sur ses lèvres sincères
Passa dans un frisson le rose des bruyères,
Et laissant son tricot tomber sur ses genoux,
Grave, elle répondit : « Monsieur que dites-vous !
« Et qu’à donc mon pays de si laid pour déplaire,
« N’est-il pas beau ce val avec son bruit d’eau claire
« Qui flotte dans le calme autour des grands ajoncs
« Comme un bruit de légende au pied des vieux donjons,

« Avec ses arbrisseaux, dont les touffes fleuries,
« Sur leur front broussailleux, bercent mes rêveries
« Au rythme guilleret des suaves chansons
« Qu’un peu de ciel clair met au cœur des gais pinsons,
« Avec les tons divers de ses teintes rosées
« Roulant autour de moi leurs vagues nuancées
« Dans une fantaisie exquise de dessins
« Où glisse le concert ailé de mille essaims.
« N’est-il pas beau ce val où, joyeuse, j’égrène,
« Mes doigts courant toujours sur mon tricot de laine,
« Des airs, heureux présent de la muse Rossel ,
« Que jeune encor j’appris sous le toit paternel.
« O ce toit des aïeux, cet humble toit de paille
« Que j’aperçois là-bas dans le soir qui défaille,
« Près du clocher qui jette en appels résolus
« Dans le ciel empourpré son vibrant Angelus
« Dont l’écho se répand sur toute la campagne,
« Lorsqu’avec mes brebis lentement , je regagne
« Les premières maisons de mon petit hameau
« Coquettement assis sur le bord du coteau.

« Ah ! quel plaisir pour moi de revoir au passage,
« Au seuil de leur maison, les femmes du village,
« Les hommes revenant des champs ou de la mer ;
« Un peu de gaieté passe autour de nous dans l’air.
« Je rentre, un doux repos termine la journée,
« La soupe bout au feu clair de la cheminée
« Et près de mes parents, du frère et de la sœur,
« Tous unis au foyer, nous ne faisons qu’un cœur.
« Ainsi coule pour moi chaque heure de la vie,
« Sans que naisse l’ennui, sans que vienne l’envie ;
« J’ai mon toit, j’ai mes champs où je vis tous les jours,
« Et cela, voyez-vous, suffit à mon amour ».

Dans ces nobles accents d’un humble cœur épris
J’entendais résonner « la voix de mon pays ».
Tu parlais, Normandie ! et ta parole émue
Vibrant sur cette lèvre ardente et ingénue
Et remplissant mon cœur d’un invincible émoi,
Sans rien qui l’altérât pénétrait toute en moi.
« Elle me disais reste au toit qui t’a vu naître,
Au sol, qu’avec amour, laboura chaque ancêtre.
A la chaîne déjà longue de tes aïeux
Viens ajouter encor un anneau précieux,
De tes pas dans leurs pas, tu marqueras la trace,
Et généreux d’efforts, comme ceux de ta race,
Sur mon sol aujourd’hui fécond par ta sueur
Tu trouveras tous les trésors du vrai bonheur ».


Conte en vers d’Eléonor Daubrée
Le coeur des Humbles - Barbaroux - 1939.



2672 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®