Les reconstitutions historiques


mots cléMots clé :

Période Viking

|

combat viking
Reconstitution d’un combat Viking © Jean-Claude Girard

« A furore Normanorum, libera nos Domine ! » . Qui peut, encore aujourd’hui, imaginer qu’une telle clameur ait pu s’élever dans toute l’Europe dès le neuvième siècle ? Longtemps présentés dans les manuels d’histoire officiels comme cruels et sanguinaires, si les Vikings furent incontestablement de redoutables guerriers, ils furent aussi d’incroyables navigateurs, des grands découvreurs, d’habiles commerçants mais aussi des agriculteurs attachés à leur terre. Ce peuple conquérant, faiseur d’empires, fondateur de la Normandie, aura profondément marqué de son empreinte l’histoire et la culture de toute l’Europe Occidentale au cours du Moyen-Age.

Il suffit pour s’en convaincre d’aller à la rencontre de ces Normands, bénévoles et passionnés d’histoire, qui ont choisi la voie de la reconstitution historique pour présenter, au grand public, les milles et une facettes de cette civilisation fascinante. Venus de tous horizons, ouvriers, secrétaires, cadres ou retraités, le week-end venu, ils parcourent ensemble la région de fêtes médiévales en animations historiques, pour établir leurs campements reconstitués, trait pour trait, tels qu’ils pouvaient exister au 10ème siècle dans cette partie de territoire jadis carolingien.

La Normandie compte, à ce jour, quelques dizaines de compagnies qui, depuis plusieurs années, se consacrent à l’étude et à la préservation de ce patrimoine historique ; les périodes Viking, qui s’étend du 9ème au 10ème siècle, et ducale, contemporaine de Guillaume le Conquérant, étant les plus prisées en raison de leur place prépondérante dans l’Histoire et dans leur rôle fondateur de la nation normande. Souvent autodidactes, ces amateurs soucieux du plus petit détail, approfondissent en permanence leurs connaissances de l’Histoire, renouant avec un passé et des savoir-faire qu’on croyait à jamais perdus, au travers d’expositions, de conférences, de séjours en Scandinavie, mais aussi grâce à de nombreux ouvrages, généralement en langue anglaise, signés par d’éminents spécialistes. C’est ainsi que, mille ans plus tard, ces passionnés sont à même de reconstituer fidèlement et de présenter des scènes de la vie quotidienne ainsi que les objets utilisés jadis par nos ancêtres.

Disposées en cercle autour du foyer, à la fois source de chaleur et lieu de ralliement de la troupe, des répliques de tentes Vikings, construites entièrement en bois du Nord et en toile de lin , servent d’abris à nos conquérants des temps modernes ; des tentes étonnamment confortables, aux intérieurs décorés de fourrures, qui accueillent, comme autrefois, des couches en paille, et pour les plus riches, un mobilier et des lits finement ouvragés. Dans ce village de toile, pendant que certains, sous le regard attentif des spectateurs, s’activent autour du chaudron duquel s’échappent des senteurs de soupe bien garnie, de poissons fumés et des arômes oubliés venus de lointaines contrées nordiques, d’autres retrouvent les gestes d’antan. De leurs mains habiles, ils travaillent la laine, le cuir, le bois de tilleul et l’os redonnant vie aux vêtements, aux outils et aux armes qui avaient cours en ces temps reculés. Objets usuels, coffres, pièces de mobilier, étoffes et bijoux finement ciselés, ornés de gravures, de dessins et d’entrelacs ... tout dans le camp est à l’unisson d’une civilisation où l’art était autrefois omniprésent.

Loin d’oublier le fait que les Vikings se sont fait connaître par la force des armes, les simulations de combats occupent une large place lors de ces reconstitutions historiques. Les guerriers casqués, revêtus de pied en cap d’une cote de mailles ou d’une cuirasse recouverte de plaques de métal, selon la tenue de l’époque, armés d’épées, de lances et de haches volontairement émoussées, se donnent pleinement dans des combats au corps à corps ponctués d’impressionnants coups sur les boucliers auxquels, généralement, aucun d’eux ne réchappent.

Le soir venu, hommes, femmes et enfants se regroupent à l’abri des auvents avant de s’attabler autour du chaudron. Les cornes s’entrechoquent. Les plats chargés de victuailles circulent de main en main. Les chants s’élèvent au-dessus du campement précédant danses et sagas scandinaves qui ponctuent régulièrement ces soirées. Vient alors le moment pour chacun d’évoquer ses rencontres de la journée gardant fièrement en mémoire, telle une récompense, l’image de ces enfants aux yeux émerveillés, le regard admiratif de ces femmes découvrant la finesse d’un art aujourd’hui oublié ou l’attitude stupéfaite des visiteurs impressionnés par l’âpreté et le réalisme des combats.

Pascal Villeroy

Les associations

Vikingar Vegrinn - 41 rue Auguste Chardin - 50800 Sainte Cécile.
Hag’Dik - 50000 Saint-Lô.
Rudhaborg Ulfar - 76000 Rouen.
Association Ketill - Chemin communal 401 - 76890 Beautot.
Association Tantreval - 7 rue des Forges - 50390 Néhou.
Blodig Brode - 187 Impasse des Prés - 76180 Mathonville.
La Compagnie du Nord - 4 Rue Eugène Guillaume - 59290 Wasquehal.
Société Historique Nord’Veg - 14310 Villy-Bocage.
Sveinn le Viking - 76000 Rouen.
...



7980 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®