La Normandie Pendant la Guerre de Cent Ans


mots cléMots clé :

Guerre de Cent Ans

|

La Normandie fut un enjeu dans la guerre de Cent Ans, mais elle n’avait rien à voir avec les origines du conflit. La cause proche de la guerre est une querelle de succession née de l’absence d’un héritier en ligne directe au trône de France. Celle-ci entraîne le passage de la branche aînée à la branche cadette des Capétiens, les Valois. En réa­lité, l’antagonisme entre les rois de France et d’Angleterre était ancien : il existait depuis des siècles. Pour le comprendre, il est néces­saire de remonter dans le temps et de rappeler le vieux contentieux né de la conquête de l’Angleterre par le duc de Normandie.
La Normandie avait été fondée par un chef Scandinave, Rollon, en 911, soit plus de quatre siècles avant les événements qui nous inté­ressent ici. Elle était devenue une principauté du royaume de France parmi les autres. Tout au plus se distinguait-elle par la force du pou­voir ducal et par la qualité de son administration. La situation allait changer radicalement avec la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant, en 1066. Désormais, le duc de Normandie se trouvait l’égal du roi de France, en tant que roi d’Angleterre, tout en restant son vassal pour le duché (et donc son dépendant). Une telle situation était intolérable pour le roi de France et elle allait entraîner une longue lutte entre les deux royaumes, dont la guerre de Cent Ans n’est que le dernier avatar, du moins pour le Moyen Âge.

Dès le début de la guerre de Cent Ans, la Normandie fut l’un des princi­paux théâtres d’opération, mais surtout l’un des enjeux majeurs du conflit. Solidement amarrée au domaine royal français au XIVe siècle, elle fut efficacement défendue par Charles V et Du Guesclin. Au XVe siècle, la province allait être systématiquement conquise par le roi Lancastre, Henri V. L’occupation anglaise devait se prolonger pendant plus de trente ans. La Normandie ne fut pas directement touchée par l’aventure de Jeanne d’Arc, sinon par son procès et sa condamnation à Rouen. La Pucelle avait pourtant suscité beaucoup d’espoir et encouragé un puissant mouvement de résistance. Vingt ans après la mort de Jeanne, le « recouvrement » sera l’oeuvre de Charles VII « le Victorieux ». Dès lors, la Normandie est à nouveau contrôlée par le roi de France et les dernières velléités d’autonomie seront étouffées par Louis XI. Ces événements politiques et militaires ont eu de graves conséquences sur le plan économique et la Normandie connut alors la plus sérieuse crise de son histoire. Un premier relèvement, à la fin du XIVe siècle, fut suivi d’une rechute pendant l’occupation anglaise. Il faut attendre le traité de Picquigny, entre la France et l’Angleterre, en 1475, pour que se produise un essor remarquable. Sur le plan artistique, cette période est aussi celle du triomphe de l’art gothique flamboyant, qui trouve en Normandie l’une de ses terres d’élection. À l’issue de cette époque troublée, la Normandie est devenue définitivement française.


Auteur : François Neveux
Editeur : Ouest-France
Broché
535 pages
ISBN : 978-2737336959



2092 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®