L’Abbaye Saint-Martin de Mondaye


mots cléMots clé :

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
L’Abbaye Saint-Martin de Juaye-Mondaye © JCG

En pleine campagne normande, baignée dans une atmosphère de calme et de sérénité, l’Abbaye Saint-Martin de Juaye-Mondaye, fondée il y a huit siècles, n’a pas l’âge de ses murs. Maison modeste pendant la période couvrant le Moyen-Age, pillé à plusieurs reprises, reconstruit et embelli au cours du 18ème siècle, ce chef d’oeuvre de classicisme signé du peintre-architecte Restout , un temps déserté lors de la révolution française puis à la fin du 19ème siècle, a depuis trois quart de siècle retrouvé sa vocation première.

C’est à la fin du 13ème siècle, à la demande de l’évêque du lieu, Jourdain du Hommet, qu’une petite colonie de religieux venue de l’abbaye de la Lucerne d’Outre-Mer édifie une église et un bâtiment conventuel au sommet du mont Aë , en lieu et place d’un ancien ermitage fondé au 12ème siècle par un prêtre dénommé Turstin, donnant ainsi naissance à la première abbaye de Mondée gouvernée jusqu’en 1215 par l’abbé Roger de Juaye.

Au 14ème siècle, la guerre de Cent Ans et les rivalités entre seigneurs normands marquent un coup d’arrêt au développement du monastère. En 1347, la peste noire s’abat sur la région. Les terres de l’abbaye sont abandonnées, le Bessin tout entier est à la merci de bandes armées. Comble de malheur, en 1389, l’abbaye est ravagée par Richard FitzAlan, 4ème comte d’Arundel. Sous la Renaissance, l’abbaye de Mondaye connaît un nouvel essor brutalement interrompu par les guerres de religion. En 1562, les protestants s’emparent des villes de Rouen et de Caen. La cathédrale de Bayeux est mise à sac, l’abbaye de Mondaye est incendiée, les religieux s’enfuient et se cachent, l’abbé Julien Guichard est assassiné par des huguenots, le 5 septembre 1564, dans l’église de Lingèvres.

La paix revenue, l’abbaye est remise en état. Mondaye connaît alors une période d’épanouissement spirituel et de prospérité économique, notamment sous l’abbatiat de François du Bouillonney (1587-1631), jusqu’à la nomination par le roi d’un nouvel abbé commendataire, Claude Leclerc du Tremblay, âgé de 14 ans, qui possèdera Mondaye, pendant 71 ans, sans jamais y résider. Malgré cela, l’abbaye, administrée par le prieur claustra, reste une maison disciplinée, fidéle à ses vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance, pendant tout le 17ème siècle.

C’est en 1705, que l’abbaye de Mondaye retrouve un abbé régulier, en la personne de Philippe Lhermite, et qu’elle connaît la période la plus brillante de son histoire marquée par les travaux de reconstruction de l’église abbatiale et des bâtiments conventuels menés par le père Eustache Restout, à la fois prieur, peintre et architecte. Quelques décennies plus tard, en 1763, l’abbaye, administrée par des prieurs claustraux, est de nouveau soumise au régime de la commende jusqu’à la Révolution française où les derniers religieux, sous la conduite du prieur Lucas Goujon, doivent, contraints forcés, abandonner les lieux.

En 1858, l’abbaye de Mondaye, entretemps transformée en collège puis en refuge destiné à accueillir des religieuses trappistines, retrouve sa destination première grâce à une communauté de religieux venue de Belgique. Alors que la refondation commence à porter ses fruits, les lois républicaines d’alors mettant fin aux congrégations confessionnelles, les condamnent à un exil forcé de 1904 à 1921 ; date du retour définitif des chanoines Prémontrés à Mondaye.

Abbaye Saint Martin de Juaye-Mondaye
Abbaye Saint Martin de Juaye-Mondaye




1887 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®