Domfront


mots cléMots clé :

Domfront

|

Guillaume Talvas

|

Henri 1er Beauclerc

|

Domfront
Vestiges des remparts et du donjon du château médiéval de Domfront © david-bgn - fotolia.com

L’emplacement qu’occupe la ville de Domfront est encore recouvert par la forêt de Passais quand l’ermite Saint-Front s’y établit vers l’an 540. — Vers 1011, Guillaume Ier de Bellême, seigneur d’Alençon, y fait construire une forteresse en bois composée de quatre grosses tours avec des fossés profonds taillés dans le roc dont la principale issue était au midi ; deux portes en fer et une claie en fermant l’entrée. — En 1092, Henri Beauclerc, fils cadet de Guillaume le Conquérant et futur roi d’Angleterre, fait ériger un château fort en pierre, doté d’un puissant donjon de forme quadrangulaire, sur l’éperon rocheux qui surplombe le cours de la Varenne. En 1106, Domfront, capitale du Passais Normand, devient place forte royale. — De 1014 à 1593, l’histoire de la ville de Domfront est à l’image des nombreux sièges qu’elle a à soutenir contre les armées du roi de France et celles du roi d’Angleterre qui se la disputent. — Pendant les guerres de religion, la ville est prise par les huguenots ; la première fois, en 1568, par le capitaine Poly de Bretagne, qui rançonne les bourgeois, brise les cloches, pille les églises et brûle celle de Notre-Dame ; la seconde, en 1574, par les capitaines René et Ambroise le Hérissé, qui se fortifient dans le château. Le 8 mai 1574, Gabriel de Montgomery, poursuivi par la vindicte de Catherine de Médicis, étant parvenu à s’échapper de Saint-Lô, se réfugie à Domfront. Le 9 mai, Jacques II de Goyon de Matignon, lieutenant général de Normandie, à la tête d’une armée de plus de huit mille hommes investit la ville. Matignon lui promet la vie sauve, ainsi qu’à ses hommes, s’il consent à capituler. Montgomery, qui n’a que deux cents hommes pour défendre la place, mène un combat héroïque. La garnison à bout se souffle, Montgomery manquant de poudre, de farine et d’eau, se rend les armes à la main, le 26 mai 1574. Matignon, faisant fi de sa promesse, fait conduire Montgomery à Paris où il sera exécuté en place de grève. — Les guerres de la Ligue n’occasionnent que peu de troubles dans la ville. Henri IV en devient maître, sans coup férir, en 1589. Dix ans plus tard, la forteresse est démantelée par ordre du Béarnais. — Sous la Révolution, Domfront devient chef-lieu de district, puis chef-lieu d’arrondissement. — En 1926, Domfront perd sa sous-préfecture au profit des villes d’Alençon et d’Argentan. — Les 14 et 23 juin 1944, les bombardements alliés réduisent en cendres le quartier de la gare, celui du rond-point et la rue des Barbacanes, faisant de nombreuses victimes civiles. Deux mois plus tard, le 14 août 1944, Domfront est libérée par la 30th Infantry Division US.

Patrimoine & Musées de la Vile de Domfront

Ancien Palais de justice.
Donjon et casemates.
Eglise Notre-Dame-sur-l’Eau.
Eglise Saint-Julien.
Eglise Saint-Symphorien.
Hôtel de ville.
Jardin de la Collière.
Maisons à pans de bois.
Manoir de la Palue.
Moulin à farine.
Musée des forges de Varennes.
Musée Charles Léandre.
Parc du château.
Tours et Remparts.
Théâtre municipal.

Personnalités Domfrontaises

Auguste Chevalier
Albert Christophle
Aliénor d’Angleterre.
Emile de Marcère.
Claude Duval.
Philippe Hurel.
André Jouault.
Victor Urbain Rémond.
Victor Vivier.


1816 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®