Granville, la Monaco du Nord


mots cléMots clé :

Baie du Mont-Saint-Michel

|

Corsaires

|

Cotentin

|

Granville

|

Granville
Le port, la Vieille Ville et l’église Notre-Dame de Granville © Kevin Puget - fotolia.com

Située à l’Ouest de la Normandie dans la Baie du Mont Saint-Michel, surnommée la « Monaco du Nord » du fait de sa presqu’île, de son casino et de ses résidences de bord de mer qui lui donnent des allures de cité monégasque, Granville, patrie de Georges-René Pléville-Lepelley, vit au rythme des marées. Ancien port morutier de premier ordre, ville d’art et d’histoire, Granville et la vieille ville qui surplombe le port sur fond azur où ciel et mer se confondent, peut être fière de posséder un patrimoine architectural, maritime et culturel peu commun.

Ancienne colonie Viking implantée sur une presqu’île de la côte occidentale du Cotentin, bordée de falaises, fermant le nord de la baie du Mont-Saint-Michel , appelée Roque de Lihou, Pointe du Roc ou Cap Lihou, offerte au lendemain de la conquête du royaume d’Angleterre par Guillaume de Normandie à un dénommé Grant, pour le récompenser de sa fidélité, Granville sort de terre au cours du 11e siècle.

En 1204, au lendemain de la prise de Château-Gaillard, Philippe Auguste fait main basse sur le duché de Normandie. Entre royaumes de France et d’Angleterre c’est l’affrontement ; un affrontement où Granville vu sa position stratégique jouera un rôle déterminant. Au 14e siècle, pendant la Guerre de Cent Ans, les armées du roi d’Angleterre réinvestissent le duché de Normandie, sans toutefois parvenir à investir le Mont-Saint-Michel. En 1439, Thomas Scales achète la Roque de Lihou à Jean d’Argouges , rocher sur lequel il fait édifier un camp retranché séparé du continent par un imposant fossé , de sept mètres de largeur et de dix-huit mètres de profondeur, alimenté par la mer et les eaux du Boscq.

Reprise à l’armée anglaise en 1442 par des troupes venues du Mont-Saint-Michel , la Normandie annexée au Royaume de France au lendemain du traité de Picquigny, Granville voit s’installer, dans ses faubourgs, des communautés juives chassées d’Espagne. Grâce à ces nouveaux arrivants, la cité normande connaît un essor économique sans précédent. L’armement de pêche granvillais fait un bond spectaculaire. En quelques années, Granville devient un des plus importants ports morutiers du royaume. Dès 1450, des flottilles de bateaux venus de Granville et des ports alentours s’adonnent à la Grande Pêche sur les hauts fonds au large de Terre Neuve.

Deux siècles plus tard, à la veille de la Guerre de Neuf Ans , Louvois, Ministre de la guerre du roi Louis XIV, dans l’incapacité de faire face aux attaques anglaises venant de la mer et aux révoltes protestantes fomentées sur le continent, fait démanteler une partie des fortifications de la ville. A la fin du 17ème siècle, les marins granvillais se livrent à la Guerre de course contre les navires anglais. Les rues de la cité corsaire retentissent du fracas des canonnades et des exploits des Beaubriand Levêque, Olivier et Jacques Belliard, Félix Cocardière, Jacques, Pierre et Jean-François Mulot, et autres Georges-René Pléville le Pelley .

Bombardée le 18 juillet 1695, menacée en 1758 par la flotte anglaise, Granville connaît à nouveau les affres de la guerre sous la révolution française. Le 14 novembre 1793, l’armée vendéenne se présente devant les portes de la cité normande. Empruntant la rue des Juifs, elle s’empare du faubourg Saint-Antoine sans toutefois parvenir à prendre la citadelle tenue par les forces républicaines . Le lendemain matin, La Rochejaquelein , profitant de la marée basse, tente de prendre les défenses de la ville en tenaille. Un premier groupe parvient à entrer dans la forteresse tandis qu’un second tente de prendre la place à revers, en passant par la grève. La manœuvre compromise par l’intervention de deux canonnières, l’armée catholique bat en retraite vers Avranches, abandonnant définitivement la place.

Sous la Présidence de Louis-Napoléon Bonaparte, puis sous le Second Empire, Granville change radicalement de visage. Le tourisme et la mode des bains de mer naissants, attirent le « Tout Paris ». En 1860, le premier casino de Granville , constitué d’une enfilade de salons et d’une salle de spectacle, sort de terre. L’avènement du chemin de fer facilitant les échanges entre Paris et la province, la mise en service de la ligne de chemin de fer entre Paris et Granville, le 3 juillet 1870, tout en favorisant l’économique locale, transforme Granville en un lieu de villégiature prisé par une clientèle huppée comme en témoignent les superbes villas « Belle Epoque », aux façades polychromes ornées de balcons, qui dominent, encore de nos jours, le front de mer.

Patrimoine & Musées de la Ville de Granville

Aquarium "Roc des Harmonies"
Bisquine "La Granvillaise"
Caserne Bazeilles.
Caserne Gênes-Champagne
Casino de Granville.
Château de Granville.
Citadelle
Lougre "Strand Hugg".
Marché couvert.
Musée Christian Dior.
Musée d’Art Moderne.
Musée du Vieux Granville.
Notre-Dame-du-Cap-Lihou.
Phare du Cap Lihou.
Promenade du Plat Gousset.
Remparts & Pont-levis.
Statue de Pléville le Pelley.
Trois-Mâts "Marité".

Personnalités Granvillaises

Christophe Auguin.
Léon Carré.
Louis-Georges de Bréquigny.
Louis Henri de Gueydon.
Léon Julliot de La Morandière.
Thomas de Scales.
Angèle Delaunois.
Maurice Denis.
Jacques Destouches
Christian Dior.
Lucien Dior.
Fortuné du Boisgobey.
Pierre Dumanoir le Pelley.
Jacques Epron de la Horie
Jacques Epron des Jardins.
Georges Fleury.
Jacques Gamblin.
Fulgence Girard.
Emile Guépratte.
Michel Hébert.
Léon Herpin
Alain Hervé.
Etienne-François Le Tourneur
Charles Lhuillier.
Marin-Marie.
Pierre-Nicolas Perrée-Duhamel
Gérard Petipas
Pierre Pican
Georges-René Pléville Le Pelley
Paul Poirier.
Eustache-Louis-Jean Quernel
Michel Santier.
Granville
La façade du Casino de Granville © JCG
Granville
Le port de plaisance de Granville © JCG
Granville
La forme de radoub du port de Granville © Pascal Villeroy
Granville
Les quais du port de pêche de Granville © Pascal Villeroy
Granville
Bateaux à quai dans le port de pêche de Granville © Pascal Villeroy
Granville
Le port de pêche de Granville © Pascal Villeroy
Granville
Départ pour la pêche © Pascal Villeroy
Granville
La statue de Georges-René Le Pelley de Pléville © Pascal Villeroy




9140 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®