L’Huître de Normandie


mots cléMots clé :

Coquillages et crustacés

|

Cotentin

|

Huître de Normandie

|

Isigny-sur-Mer

|

Saint-Vaast-la-Hougue

|

huître de Normandie
Huîtres de pleine mer de Saint-Vaast-la-Hougue

Il fut un temps jadis où l’huître se reproduisait et se développait de manière naturelle le long des côtes de la mer du Nord et de la Manche. La Normandie, avec sa façade maritime de plus de 470 kilomètres, comptait alors de nombreux gisements exploités de manière artisanale. Dès le 17ème siècle, l’Huître de Normandie s’invitait à la table des rois de France.

Bien présente sur l’ensemble du littoral du Cotentin, de Saint-Vaast-la-Hougue à la baie du Mont Saint-Michel et ce, jusqu’au milieu du 19ème siècle, la ressource en huîtres sauvages allant s’amenuisant, la première exploitation ostréicole de Normandie voit le jour, vers 1880, dans l’anse du cul de Loup, près de Saint-Vaast-la-Hougue.

L’Huître, un pur produit de la mer

Huître creuse de pleine mer, élevée de nos jours sur l’estran entre Granville et la Côte de Nacre, l’huître de Normandie bénéficie d’un milieu naturel exceptionnel aux eaux pures et vivifiantes, fortement brassées et d’excellente qualité, riches en phytoplancton et en micro-organismes propices à son développement.

Trois à quatre ans sont nécessaires pour produire une huître de qualité. Chaque année, au cours du printemps, les huîtres, après détroquage du naissain et une période de pousse en pleine mer pouvant atteindre dix huit mois, sont conditionnées dans des poches grillagées fixées sur des tables à claires voies, recouvertes à marée haute, où elles poursuivent leur croissance. Pendant leur long séjour en mer qui peut durer jusqu’à trente mois, l’huître de Normandie fait l’objet de toutes les attentions. Périodiquement détachées de leurs supports, les poches nettoyées puis retournées sont contrôlées une à une. C’est ainsi qu’une huître sera manipulée plus d’une centaine de fois entre sa naissance et le moment où elle sera considérée apte à être commercialisée. Au moment de la récolte un défilé incessant de tracteurs, aux plateaux lourdement chargés, fait la navette entre les parcs et les bâtiments des exploitations ostréicoles où les huîtres sont dédoublées, triées, calibrées puis mises en affinage les deux derniers mois précédant leur mise sur le marché. Celles n’ayant pas atteint la taille requise retournent en mer, le temps d’atteindre leur maturité.

L’huître de Normandie, les différents crus

Une huître sur quatre consommée en France est originaire de Normandie. Sur les 40.000 tonnes d’huîtres produites chaque année, une partie est revendue, hors région, à d’autres exploitations ostréicoles qui les commercialiseront, une fois affinées, sous leur propre label, sans aucune référence à la Normandie . L’autre partie, bénéficiera, quant à elle, de la dénomination "Huîtres de Normandie" ; dénomination qui, en fait, recouvre quatre variétés aux saveurs, à la consistance et aux caractéristiques bien distinctes.

Première région conchylicole de France, la Normandie ne compte pas moins de 284 entreprises réparties sur six aires de production : Asnelles-Meuvaines, la Baie des Veys, Utha Beach, Saint-Vaast-Lestre, la côte Ouest du Cotentin et les îles Chausey.

Remarquables par leur finesse, leur parfum iodé et leur goût corsé, les huîtres de pleine mer produites entre Blainville-sur-Mer et Port Bail tranchent avec celles de Saint Vaast-la-Houge, à la chair plus charnue au subtil goût d’amande. Plus au sud, sur la côte est du Cotentin, les huîtres de la Baie des Veys, à la chair douce et croquante, idéales tant pour les préparations chaudes que froides, bénéficient pour leur part de l’appellation « Huître d’Isigny ». Les amateurs de saveurs toniques apprécieront, quant à eux, les huîtres de la Calvadosienne, à mi-chemin entre l’huître d’Isigny et celle de Saint-Vaast-la-Houge, produites sur la Côte de Nacre, à Meuvaines-Asnelles.

Un cocktail de vitamines et d’oligo-éléments

Consommée tout au long de l’année, nature, accompagnée d’ une vinaigrette agrémentée d’échalotes finement hachées, en cocktail, en soupe, cuite à la vapeur ou gratinée, l’Huître de Normandie prisée des gastronomes et des fins gourmets est, aussi, un coktail de vitamines tout droit venu de la mer. Riche en iode, en sélénium, en zinc, en fer, en cuivre, en fluor, en vitamines et en Oméga 3, ses propriétés nutritives en font un complément Santé remarquable.

Pur produit de la mer, réputée pour sa fraîcheur , ses goûts et ses saveurs exceptionnelles, à nulles autres pareilles, mais aussi pour ses vertus reconstituantes et thérapeutiques, l’huître de Normandie est soumise à des contrôles permanents et systématiques suivant un cahier des charges extrêmement rigoureux où qualité, traçabilité, respect des normes de sécurité et d’hygiène, mais aussi respect et protection de l’environnement occupent une place prépondérante. Le logo "Huîtres de Normandie", aisément identifiable, ainsi que l’étiquette sanitaire indiquant la provenance, la date d’emballage et le numéro d’agrément du producteur constituent, pour le consommateur, un gage d’authenticité, de qualité et de sécurité alimentaire.

huître de Normandie
Parc à Huîtres - Saint-Martin-de-Varreville © JCG
huître de Normandie
Poches à Huîtres - Saint-Martin-de-Varreville © JCG
huitre de Normandie
L’huître de Normandie © JCG




6003 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®