Richard Ier "Coeur de Lion"


mots cléMots clé :

Aliénor d’Aquitaine

|

Plantagenêts

|

Richard Cœur de Lion

|

Richard
Richard Coeur de Lion - Huile sur toile de Merry-Joseph-Blondel (1841) - Château de Versailles

Personnage légendaire, présenté sous les traits du "bon roi Richard" dans certains ouvrages littéraires , Richard 1er d’Angleterre, dit Cœur de Lion pour son courage et sa bravoure au combat, troisième fils de Henri II d’Angleterre et d’Aliénor d’Aquitaine, est né le 8 septembre 1157 au palais de Beaumont à Oxford.

Comte de Poitiers et duc d’Aquitaine dès l’âge de onze ans, Richard, bien que né en Angleterre, est élevé en terre Angevine. N’étant pas, a priori, destiné à succéder à son père, il devient, par la force des choses, l’héritier légitime aux trônes d’Angleterre, de Normandie et d’Anjou à la mort de ses frères Henri et Geoffroy malgré l’opposition de Henri II qui, en 1188, projette de faire de Jean, son frère cadet, l’héritier de la couronne d’Aquitaine. Ne l’entendant pas de cette oreille, Richard apporte son appui au roi de France Philippe Auguste dans son combat contre le roi d’Angleterre dont l’immense territoire menace le royaume capétien. Le 4 juillet 1189, deux jours avant sa mort au château de Chinon, le roi Henri II, défait par les armées du roi de France, reconnaît Richard pour unique héritier . Deux semaines plus tard, le 20 juillet 1189, Richard est couronné duc de Normandie puis souverain d’Angleterre, le 3 septembre 1189, en l’Abbaye de Westminster, sous le nom de Richard 1er d’Angleterre.

Peu après son accession au trône, Richard décide de se joindre à la troisième croisade prônée par le pape Grégoire VIII. Les premiers signes de dissension commençant à apparaître entre couronnes de France et d’Angleterre, Richard, craignant que Philippe Auguste n’attente à ses biens durant son absence, persuade ce dernier de se joindre à lui. Le 22 août 1190, après avoir confié la régence du royaume à Guillaume de Mancheville et Hugues du Puiset, évêque de Durham, il embarque à Marseille. Alors que la flotte du roi de France fait voile vers Messine, Richard met le cap sur Naples et rallie la Sicile par le continent.
Richard arrive à Messine en septembre 1190. En octobre, la population de Messine, excédée par la présence des croisés, se révolte. Richard prend la ville et mate la rébellion. De violentes tempêtes, soufflant en Méditerranée, l’obligent à séjourner sur l’île jusqu’en mars 1191. Durant cet intermède, il se heurte à Tancrède de Lecce, couronné roi normand de Sicile en 1190, qui garde captive Jeanne, la sœur de Richard, épouse du feu roi Guillaume II de Sicile mort l’année précédente, dont il a détourné l’héritage. En mars 1191, Tancrède négocie un traité et fait libérer Jeanne.
Deux mois plus tard, après une escale forcée sur l’île de Rhodes, trois de ses navires, drossés à la côte par une violente tempête, s’échouent sur le littoral chypriote. Devant l’attitude hostile du prince Isaac Doukas, les troupes anglo-normandes débarquent dans le port de Limassol. L’armée d’Isaac, prête à en découdre, se regroupe à proximité de Nicosie. Le 21 mai, les chevaliers normands mettent en déroute la cavalerie byzantine près du village de Trémithoussia. Isaac vaincu et fait prisonnier, Richard devient le nouveau maître de Chypre.
Richard Cœur de Lion rejoint le roi de France le 8 juin 1191 sous les murs de Saint-Jean-d’Acre, aux mains des troupes de Saladin. Le 12 juillet, après deux longues années de siège, les assiègés capitulent. En août, alors que la Troisième Croisade n’en est qu’à ses débuts, Philippe Auguste quitte la Terre Sainte tandis que Richard entreprend la reconquête du royaume de Jérusalem. Ne pouvant s’emparer de Jérusalem, Richard conclut une trêve de cinq ans avec Saladin et prend le chemin du retour le 9 octobre 1192.

Son navire, pris dans un ouragan, fait naufrage sur les côtes de l’Adriatique. Alors qu’il tente de trouver refuge auprès du duc de Saxe et de Bavière, l’époux de sa soeur Mathilde, Richard est capturé, près de Vienne, par le duc Léopold de Babenberg qu’il avait grandement outragé lors du siège de Saint-Jean-d’Âcre. Livré à Henri VI, empereur du Saint-Empire romain germanique, Richard recouvre la liberté après paiement d’une rançon de 150000 marcs.

Richard Cœur de Lion, touché par un carreau d’arbalète, le 26 mars 1199, lors du siège du château de Châlus-Chabrol , meurt suite à sa blessure le 6 avril 1199. Une légende dit, que le jour même de sa mort, un évêque, qu’il avait chassé de son siège, célébrait la messe à Rome. Tout à coup, il vit tomber une flèche au pied de l’autel, et entendit prononcer distinctement ces paroles : Telum Limogioe occidit Leonem Angliae, « Une flèche, à Limoges, a tué le Lion Anglais. »
Selon ses dernières volontés, son corps est inhumé dans la nécropole familiale, en l’ abbaye royale de Fontevraud, son cœur repose dans la cathédrale de Rouen et ses entrailles en l’église du château de Châlus-Chabrol.

Au 19ème siècle la reine Victoria adressera une lettre au préfet de la région lui demandant que les dépouilles des souverains d’Angleterre , inhumés dans la crypte de l’abbaye royale de Fontevraud, soient exhumées et transférées à Londres. Après avoir longuement réfléchi, le préfet refusera d’accéder à la requête de la reine d’Angleterre ; motivant en ces termes sa décision : "Ces anciens souverains sont citoyens français d’origine et c’est en France qu’ils doivent reposer à jamais."

Richard Coeur de Lion
Départ de Richard Coeur de Lion pour la Croisage - Huile de G. Warren Philpot (1927)
Richard Coeur de Lion
Entrevue de Messine entre Richard Ier et Phillipe Auguste
Richard Coeur de Lion
Richard Coeur de Lion et Saladin © British Museum
Richard Coeur de Lion
Richard Coeur de Lion et Bérengère de Navarre, son épouse
Richard Coeur de Lion
Le Château-Gaillard © Office de Tourisme des Andelys
Richard Coeur de Lion
Statue équestre de Richard Coeur de Lion par Carlo Marochetti - Londres
Richard Coeur de Lion
Gisant de Richard Coeur de Lion - Cathédrale Notre-Dame de Rouen
Richard Coeur de Lion
Tombeau de Richard Coeur de Lion - Nécropole royale de l’Abbaye de Frontevraud




7202 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®