Rollon de Normandie


mots cléMots clé :

Monument commémoratif

|

Période Viking

|

Rollon

|

Rouen

|

Rollon
Statue de Rollon par Arsène Letellier - Jardins de l’Hôtel de Ville de Rouen © Louis Runemberg

Dans les dernières années du règne de l’Empereur Charlemagne, les voiles carrées des navires Vikings font leur apparition au large des côtes de Neustrie. A partir de 840, les incursions et les pillages deviennent de plus en plus fréquents. L’abbaye de Fontenelle est incendiée, celle de Jumièges pillée tandis que la ville de Rouen est la proie des flammes. Le nord du Cotentin et la Basse-Seine tombent rapidement aux mains des envahisseurs normands (Northmanni, hommes du nord). Pour éviter de voir son royaume disparaître dans la tourmente, Charles le Simple, roi des Francs, préfére donner une partie de la Neustrie aux Normands de la Seine et la main de sa fille Gisèle à leur chef Rollon.

Rollon, Hrolf Göngu "le marcheur" , fils de Rogwald, Jarl de Möre, est né vers 845 sur une des îles d’Alesund en Norvège. Condamné au banissement par le roi de Norvège Harald Hârfagr , Rollon rassemble une troupe composée d’une majorité de guerriers danois et met le cap vers l’ouest au cours de l’année 874. Lors de ce périple, il remonte l’Escaut où il se livre au pillage. Après avoir servi un temps de mercenaire en Angleterre, Rollon traverse la Manche et établit son camp à l’embouchure de la Seine, à Jumièges, avant de prendre Rouen où il installe ses quartiers. En 886, il remonte le cours de la Seine et participe au siège de Paris.

Après avoir saccagé Evreux, Bayeux et sa région, Rollon mène de nouveau campagne en Angleterre aux côtés du roi Alfred le Grand avant de revenir sur le continent où il s’empare successivement des villes de Nantes, d’Angers et du Mans avant d’échouer devant Chartres, en juilllet 911. C’est à ce moment que Charles le Simple, souverain de la Francia Occidentalis, incapable de s’opposer militairement aux invasions normandes, engage des négociations avec le chef des Normands de la Seine par l’intermédiaire de l’archevêque de Rouen. Il propose à Rollon de sceller un accord garantissant la sécurité de son royaume en échange d’un territoire situé "entre l’Epte et la mer" et une terre à piller "pour tirer de quoi en vivre". C’est ainsi qu’il y a plus d’un millénaire, au cours de l’automne de l’année 911, La Normandie voyait le jour à Saint-Clair-Sur-Epte .

Le titre de duc, comme le nom de duché, ne s’imposant vraiment qu’à partir du 11ème siécle, Rollon, Jarl des Normands, porte alors le titre de prince ou de comte, selon les us de l’époque ; un titre qui lui confére la plupart des attributs dévolus à la puissance royale, y compris le contrôle de l’Église. De la même façon, le roi Charles le Simple, dans un acte daté de 918, reconnaissant explicitement avoir donné une « terre aux Normands de la Seine, c’est à dire à Rollon et à ses compagnons », exclut, de fait, tout lien vassalique et rend caduque la thèse d’un prétendu hommage rendu par Rollon à Saint-Clair-Sur-Epte.

Le nouvel Etat, avec Rouen comme pivot, se structure peu à peu. Rollon, suivant la coutume scandinave, partage la terre avec ses compagnons , rétablit l’ordre aux frontières et à l’intérieur du pays tout en encourageant la colonisation scandinave en Normandie. Plus par réalisme que par conviction, comme la plupart de ses compagnons, il se convertit au christianisme, se fait baptiser à Rouen en 912, sous le nom de Robert 1er, et adopte la langue romane. Bien que marié avec Gisèle, fille du roi Charles le Simple, qui n’est encore qu’une enfant, Rollon assure sa descendance par une union more danico avec Poppa de Bayeux, fille du comte Béranger ; union hors mariage courante dans les sociétés nordiques de l’époque dont seront issus Guillaume et Gerloc .

En 922, Charles le Simple, dépossédé du trône de France par Raoul de Bourgogne , est emprisonné. En 924, Raoul de France, rompant le pacte de Charles le Simple, franchit l’Epte. Rollon contre-attaque, défait l’armée franque et reçoit, en tribut, le Bessin et l’Hiémois. L’année suivante, les hostilités reprennent. Les troupes Normandes pénètrent en territoire franc jusqu’à Amiens et Noyon. Hugues le Grand, comte de Paris, risposte et s’empare de la ville d’Eu. Cet épisode clot la dernière campagne militaire de Rollon qui trouve la mort quelques années plus tard , laissant à son fils Guillaume la charge du jeune Duché. Le corps de Rollon est inhumé dans la cathédrale Notre-Dame de Rouen. Bien que converti au christianisme, Rollon n’en restera pas moins attaché aux rites et aux croyances de ses ancêtres Vikings. Si l’on en croit la rumeur populaire, ses dernières volontés auraient été de faire distribuer cent livres d’or aux églises en hommage à dieu et de faire décapiter cent prisonniers chrétiens ... pour satisfaire Odin.

En 1911, à l’occasion des fêtes du Millénaire de la Normandie, la ville de Rouen fera réaliser deux copies de la statue en bronze de Rollon sculptée en 1863 par Arsène Letellier et érigée à Rouen en 1865 . Une réplique sera offerte à la ville d’Alesund en Norvége, ville natale de Rollon ; la seconde à la ville de Fargo, aux Etats-Unis, dans le Nord Dakota.

Rollon
Charles le Simple par Georges Rouget (1783-1869)
Rollon
Gisant de Rollon - Cathédrale Notre-Dame de Rouen © JCG
Rollon
Gisant de Rollon - Cathédrale Notre-Dame de Rouen © JCG
Rollon
Statue de Poppa de Bayeux - Place Charles de Gaulle - Bayeux © Christian Girard




12432 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®