L’Epervier d’Europe


mots cléMots clé :

les oiseaux de Normandie

|

Epervier d'Europe
Epervier d’Europe © ryzhkov_sergey - Fotolia.com

Oiseau de proie sédentaire, de petite taille, de la famille des Accipitridés, bénéficiant du statut d’espèce protégée, l’épervier d’Europe, ou Accipiter nisus, plus communément désigné sous le nom d’épervier, dont l’habitat était traditionnellement cantonné aux espaces boisés, aux forêts de feuillus et de conifères, aux zones de bocages entrecoupées de talus et de haies, tend de plus en plus à coloniser les parcs et les centres villes des grandes métropoles normandes qui, depuis près d’une trentaine d’années, ne cessent d’étendre leur emprise sur les terres et les campagnes avoisinantes.

Rapace diurne, profiteur et opportuniste, au vol rapide et onduleux, mesurant de 30 à 38 centimètres de l’extrémité du bec à la queue, l’épervier d’Europe, d’une envergure d’environ 31 centimètres pour un poids oscillant entre 100 à 200 grammes, est aisément reconnaissable à son cri strident caractéristique, au plumage brun foncé de la femelle tranchant avec celui du mâle de couleur gris ardoisé, à son ventre gris clair chez la femelle et blanc rayé de roux chez le mâle, à sa gorge blanchâtre recouverte de fines stries de couleur brune, à ses joues rousses, à ses ailes pointues, courtes et arrondies, à son bec robuste, fortement recourbé vers le bas, surmonté d’une tache jaune vif, à l’iris de ses yeux de couleur jaune, à sa longue queue étroite, barrée de gris et de brun foncé, et à ses longues pattes jaune orange pourvues chacune de serres puissantes et acérées.

Chasseur impitoyable, sans cesse en quête de proies, cet oiseau carnivore, dont la population a crû dans de fortes proportions ces dernières années, suite notamment à l’interdiction de certains produits chimiques utilisés dans l’agriculture, se nourrit essentiellement de petits passereaux, de moineaux, de mésanges, de pinsons, de grives et de petits mammifères qu’il capture par surprise dans un vol rapide d’une incroyable précision.

L’épervier d’Europe se reproduit une seule et unique fois par an, du mois d’avril jusqu’au mois de juillet. Les œufs, de couleur blanche ou bleu-vert pâle, mouchetés de taches brunes, au nombre de 4 à 6 par ponte, sont déposés dans un nid de branchages, garni de fines brindilles et d’écorces, dissimulé dans la voûte d’un arbre ou au creux d’un buisson, voire dans un ancien nid de pigeons. La couvaison, assurée par la femelle, dure environ cinq semaines. Les oisillons sont élevés par la femelle qui les nourrit, grâce aux proies ramenées par le mâle, durant 20 à 30 jours ; période à l’issue de laquelle ils apprennent à voler avant de s’émanciper et de quitter définitivement le nid une fois l’automne venu.



845 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®