Le Coucou gris


mots cléMots clé :

les oiseaux de Normandie

|

Coucou gris
Coucou Gris © photos-gratuites.org

Espèce commune de la famille des Cuculidés, bien représentée sur l’ensemble du territoire normand, le Coucou gris, ou Cuculus canorus, au chant caractéristique, annonciateur du printemps, affectionne une grande variété de milieux, de préférence ensoleillés, tels les lisières des bois, les clairières, les espaces cultivés et arborés, les zones de bocage et de marais, ainsi que les cordons et les massifs dunaires situés en bord de mer.

Bel oiseau, d’un naturel timide, calme et discret, de la taille d’une tourterelle, au corps mince et élancé, au vol rapide et direct semblable à celui d’un rapace, mesurant une trentaine de centimètres de l’extrémité du bec à la queue, le Coucou gris, d’une envergure de 55 à 65 centimètres pour un poids oscillant entre 105 et 135 grammes, est aisément reconnaissable à son plumage entièrement gris cendré sur la partie supérieure, à son ventre clair barré de noir, à ses ailes grises, longues et pointues, à son bec noirâtre, court et fin, légèrement recourbé vers le bas, à ses yeux bruns cerclés de jaune, à sa longue queue arrondie et à ses courtes pattes, couleur jaune orangé, munies chacune de quatre doigts, dont deux orientés vers l’avant et deux vers l’arrière.

Le régime alimentaire du Coucou gris est essentiellement constitué d’insectes et de larves, de sauterelles, d’araignées, de coléoptères, d’hannetons, de lombrics, de chenilles dont il est tout particulièrement friand, mais également d’œufs et d’oisillons provenant des nids qu’il parasite.

Vol au-dessus d’un nid de Coucou ...

Le Coucou gris se reproduit chaque année, du début du printemps jusqu’à la fin du mois de juillet. La femelle, qui peut pondre entre 10 et 25 œufs par saison, ne construit pas de nid et ne couve pas. Dès l’accouplement, la femelle, dissimulée par la végétation, fait le guet en attendant patiemment que les rouges-gorges, les fauvettes, les bergeronnettes et les autres petits passereaux, dont elle convoite les nids, s’éloignent de leurs abris. Le moment venu, elle s’empare d’un nid, se débarrasse d’un des œufs fraîchement pondu avant d’y déposer un œuf, de taille et de couleur en tout point semblable à celui qu’elle a subtilisé, avant de s’envoler, laissant le soin aux parents adoptifs, de nourrir et d’élever, comme leur propre rejeton, le jeune coucou qui viendra au monde 11 à 13 jours plus tard.



1574 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®