La Mésange bleue


mots cléMots clé :

les oiseaux de Normandie

|

Mésange bleue
Mésange Bleue © Photohunter - Fotolia.com

Passereau de petite taille de la famille des Paridés, réputé pour sa sociabilité, la mésange bleue, ou Cyanistes caeruleus, plus connue en Normandie sous le vocable de mésangue ou de mésette, affectionne tout particulièrement les forêts de feuillus, les sous-bois, les bosquets, les haies bocagères, les vergers, les parcs et les jardins où elle peut nicher et trouver sa nourriture quelque soit la saison.

Espèce protégée, au corps rondelet, au vol oscillant et ondulé, mesurant 12 centimètres de l’extrémité du bec à la queue, la mésange bleue, d’une envergure de 12 à 14 centimètres pour un poids compris entre 9 et 12 grammes, est aisément reconnaissable à son petit cri aigu, à son plumage vert turquoise tirant sur le brun dans la partie supérieure, à la calotte bleue cobalt qui recouvre sa tête, à ses joues blanches, à la ligne bleue allant du bec à la nuque, à son ventre jaune vif, à la bande médiane noire courant sur sa poitrine, à ses ailes et sa queue de couleur bleu foncé, à son bec bleu gris, de forme conique, légèrement aplati sur les côtés, et à ses pattes puissantes, de couleur gris bleu, munies chacune de quatre doigts.

Si, à la belle saison, son régime alimentaire est généralement constitué d’insectes, d’araignées, d’invertébrés, de larves et de chenilles, la mésange bleue n’en dédaigne pas pour autant les fruits et les graines qu’elle glane ça et là. En hiver, quand la nourriture vient à manquer, on la retrouve fréquemment aux abords des mangeoires, où elle se nourrit, sans compter, de graines diverses et variées, de boules de graisse et de miettes de pain.

La Mésange bleue se reproduit une à deux fois par an, du mois d’avril à la fin du mois de juin. Les œufs blancs, lisses, mouchetés de taches brunes, au nombre de 5 à 12 par ponte, sont déposés dans un nid, constitué de mousse, d’herbe sèche, de fibres végétales, de feuilles, de morceaux d’écorce, de poils et de plumes, dissimulé dans des trous d’arbres, dans les anfractuosités de murs en ruines ou dans des nichoirs artificiels. La couvaison, assurée par la femelle, dure de 12 à 16 jours. Les oisillons, nourris au nid par leurs parents, prennent leur envol deux à trois semaines après leur naissance.



1373 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®