L’Huîtrier pie


mots cléMots clé :

les oiseaux de Normandie

|

Huîtruier Pie
Huîtrier Pie © photos-gratuites.org

Oiseau de bord de mer de la famille des Haematopodidés, l’huîtrier pie, ou Haematopus ostralegus, appelé communément Pie de mer, est, à ce jour, la seule et unique espèce d’huitriers représentée le long du littoral normand. Présent toute l’année sur l’estran et sur certains îlots rocheux, l’huîtrier pie, dont l’habitat principal était jusqu’alors cantonné aux rivages, aux étendues vaseuses des baies et des estuaires, a depuis quelques années étendu son territoire en colonisant les prairies humides et les lagunes situées en arrière de la frange côtière.

Espèce active et curieuse par nature, d’un caractère sociable, nichant et vivant en colonies clairsemées, cet échassier, de taille moyenne ne dépassant guère quarante centimètres du bec à la queue, d’une envergure de 80 à 90 centimètres pour un poids moyen d’environ 550 grammes, est aisément identifiable à ses cris stridents, à son vol direct et rapide, à sa poitrine bombée, à son plumage de dos uniformement noir, à son ventre blanc, à ses ailes bordées de noir, à son bec droit, long et effilé, rouge orangé, légèrement aplati à son extrémité, avec lequel il fouille le sable et la vase, et à ses longues pattes, d’un rose vif prononcé, terminées par trois doigts longs et non palmés.

Le régime alimentaire de l’huîtrier pie, qui se nourrit aussi bien de nuit comme de jour, est essentiellement composé d’invertébrés, de vers marins, de gastéropodes, de mollusques bivalves, de crevettes et de crabes, trouvés sur le rivage ou sur l’estran, le plus souvent dans des eaux peu profondes, voire d’insectes, de vers de terre ou de débris végétaux.

L’huîtrier pie se reproduit une fois l’an, dès la fin du mois d’avril jusqu’à milieu de l’été. Les œufs de couleur fauve, plus ou moins jaunâtre, striés de brun, au nombre de 2 à 4 par ponte, sont déposés dans un nid, relativement sommaire, constitué d’algues sèches, de brins d’herbe, de morceaux d’écorce, de gravier et de coquillages, installé à même le sol, en bordure de rivage ou à l’intérieur des terres. La couvaison, assurée par le mâle et la femelle, s’étale sur une période d’environ vingt sept jours. Les oisillons, recouverts d’un fin duvet jaune brun rayé de noir, quittent le nid à peine nés et apprennent à se nourrir, par eux-mêmes, avant d’être aptes à voler de leurs propres ailes au bout de cinq à six semaines.



1304 vues
Evénementiel, Agenda
Evénementiel, Agenda culturel et festif ...
Météo Normandie
Actualités & Prévisions Météo en Normandie ...
sites et blogs normands Annuaire des sites et des blogs normands ... gastronomie, restaurants, cafés de pays Restaurants et Cafés de Pays en Normandie ...
sortir, rendez-vous Rendez-vous annuels et périodiques normands ... fiches recettes, cuisine normande Recettes et Spécialités de Normandie ...
Page d'accueil imprimer la page fil rss Mentions légales Système de Gestion de contenu spip(3.0.17) - Tous droits de diffusion et de reproduction réservés
Copyright © normandie-heritage.com - Marque déposée ®